Archives d’Auteur: Pierrinov

Et si votre bibliothèque rejoignait BiblioSésame ?

©BiblioSésame

Le réseau BiblioSésame:

BiblioSésame est un réseau national de bibliothèques publiques qui répondent ensemble à vos questions par courrier électronique. Il a été lancé par la Bpi (Bibliothèque publique d’Information, Centre Pompidou) en 2006.
Nos bibliothécaires conjuguent leurs efforts pour apporter des réponses de qualité, en s’appuyant sur les domaines de compétences de chaque établissement.

Sur son blog BibliobsessionSilvère Mercier, chargé du pilotage du réseau BiblioSésame, vous propose de venir le rencontrer de 10h à 12h sur le stand de la Bibliothèque Publique d’Information lors du Congrès de l’ABF qui se tiendra le 7 juin 2012.

En 2012, le réseau BiblioSésame a la possibilité d’accueillir 14 nouveaux participants.

L’adhésion de votre bibliothèque vous permettrait de « développer les compétences de vos équipes en recherche documentaire« , de « favoriser l’appropriation en interne de vos ressources numériques«  et enfin, « utiliser Facebook pour pratiquer une médiation numérique« .

Si vous et vos équipes êtes intéressés, rendez-vous le 7 juin!

Sources:

Publicités

Un excellent article de Louis Burle, Conservateur des bibliothèques, conseiller Livre et Lecture auprès de la DRAC  de la région PACA, sur son blog Livre, lecture et numérique, à propos de la bonne utilisation de Facebook dans vos bibliothèques municipales.

Livre, lecture, numérique et bibliothèques

Les réseaux sociaux

Les digital natives (les 15-25 ans actuellement) ont des pratiques culturelles finalement très éloignées de leur aînés, notamment en terme d’appréhension des outils numériques. Il leur est devenu normal, grâce aux outils de partage communautaire et d’expression sociale, de s’exposer (se montrer), sans prendre d’ailleurs la mesure des difficultés potentielles qu’il y a à confier des données personnelles à une entreprise (mais également au vu et au su de tout un chacun). L’identité numérique prend désormais une importance capitale au point que des sociétés offrent la possibilité de nettoyer (et/ou soigner) son apparence numérique.

Chaque internaute développe sa propre identité numérique, qui est un prolongement de soi virtuel. L’un des biais les plus usités pour développer cette identité sont les réseaux sociaux, principalement Facebook. La communauté des utilisateurs de ce site internet a désormais dépassé les 500 millions de membres à l’échelle de la planète. Leur…

View original post 757 mots de plus

Comment rendre votre bibliothèque plus attrayante?

Voici quelques suggestions d’idées à mettre en place dans vos établissements.

Promotion de la littérature

 – Sur le très joli site Livralire (association loi 1901 basé à Chalon-sur-Saône), plusieurs rubriques intéressantes pour vos établissements, notamment la Boîte à idées, où sont « données et échangées des pistes concrètes d’organisation, d’aménagement, d’animation allant d’un détail à une action conséquente « . N’hésitez pas à faire partager vos idées et expériences!

biblioblog  privessionnel

– A consulter, sur Bibliobsession, l’article Trois idées simples pour des bibliothèques plus accueillantes. Nous vous en donnons ici la principale: faites participer vos lecteurs aux achats de votre bibliothèque grâce au Shopping Book!

Shopping book: « Vous choisissez, nous achetons »

Info obtenues par l’intermédiaire de Caroline Brouillard travaillant à la Bibliothèque Place des Fêtes à Paris. En cliquant sur ce lien, vous trouverez le retour d’expérience de cette innovation.

Idée à creuser que celle des bibliothèques participatives!

Sources:

Osons la critique de ce concept à la mode: le « troisième lieu »!

Bertrand Calenge : carnet de notes

Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes smileys Forum ) revient en boucle comme une incantation. Tapez sur Google la requête précise « bibliothèque troisième lieu », vous obtiendrez près de 8 000 réponses : pas mal pour un concept qui n’a été vulgarisé en France que depuis 2009, grâce au mémoire d’étude de Mathilde Servet !

Ce fameux troisième lieu chante la gloire d’espaces accueillants et ouverts, autorisant de multiples postures, facilitant la diversité des comportements, offrant l’opportunité d’un havre chaleureux entre la maison (ce 1er lieu avec les gosses qui crient et le conjoint qui fait la g…) et le travail (un 2e lieu au rythme stakhanoviste et au patron qui fait la g…). Bref, une sorte de club anglais en…

View original post 698 mots de plus

Les bibliothèques du futur en science-fiction

Out of this World

©Sc63. Out of this Worls; Sculpture at the entrance to the British Library’s exhibition on Science Fiction

À quoi ressembleront les bibliothèques en 2050?

Les auteurs et scénaristes de science fiction ont-ils quelque chose à nous dire sur la place des bibliothèques dans le monde à l’horizon 2050?

Bibliothèque virtuelle ou non, cyberlivre, bibliothécaire holographique ou sous forme de programme informatique, autant de sujets abordés dans cet article passionnant à lire sur Argus, revue québécoise des professionnels de l’information documentaire.

Quelle bibliothèque à l’heure du numérique?

©LES ÉDITIONS NUMÉRIKLIVRES

Quand on pense « bibliothèque », on s’imagine un lieu bien réel, fourni en ouvrages que l’on peut toucher, feuilleter, sentir même.  D’où notre difficulté à nous représenter une bibliothèque à l’âge du numérique alors que l’on ne pense pour le moment qu’à travers le concept d’immatérialité.

Lorenzo Soccavo, chercheur indépendant en prospective du livre et de l’édition, dans son ouvrage De la bibliothèque à la bibliosphère: les impacts des livres numériques sur les bibliothèques et leur écolution, nous livre sa vision de la bibliothèque du futur. Il l’appelle la BIBLIOSPHERE, une « bibliothèque-hub à trois niveaux, l’un physique, l’autre numérique et enfin la bibliothèque virtuelle, [qui finit par faire de ce lieu une] agora planétaire« .

Sources:

Le bibliothécaire du futur?

La bibliothèque « troisième lieu »

Tout droit venu des pays anglo-saxons et nordiques, le concept de « troisième lieu » appliqué aux bibliothèques a été développé en France notamment grâce au mémoire d’étude de Mathilde Servet, Les bibliothèques troisième lieu (accessible en ligne ici).

Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble caractériser nombre de nouveaux établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Ils proposent une offre élargie et des services novateurs. Ils n’hésitent pas à recourir à des techniques issues du marketing et s’inscrivent dans la compétition de l’univers marchand. Peut-on encore parler de bibliothèques ? Quels sont les fondements théoriques et les apports de ce modèle ? En quoi peut-il constituer une voie pour l’avenir ?

Un bel exemple de ce que peut être une bibliothèque troisième lieu:

Pour en rire: La bibliothèque, 3ème lieu?, sur le blog Bibliopathe.

%d blogueurs aiment cette page :