Et si votre bibliothèque rejoignait BiblioSésame ?

©BiblioSésame

Le réseau BiblioSésame:

BiblioSésame est un réseau national de bibliothèques publiques qui répondent ensemble à vos questions par courrier électronique. Il a été lancé par la Bpi (Bibliothèque publique d’Information, Centre Pompidou) en 2006.
Nos bibliothécaires conjuguent leurs efforts pour apporter des réponses de qualité, en s’appuyant sur les domaines de compétences de chaque établissement.

Sur son blog BibliobsessionSilvère Mercier, chargé du pilotage du réseau BiblioSésame, vous propose de venir le rencontrer de 10h à 12h sur le stand de la Bibliothèque Publique d’Information lors du Congrès de l’ABF qui se tiendra le 7 juin 2012.

En 2012, le réseau BiblioSésame a la possibilité d’accueillir 14 nouveaux participants.

L’adhésion de votre bibliothèque vous permettrait de « développer les compétences de vos équipes en recherche documentaire« , de « favoriser l’appropriation en interne de vos ressources numériques«  et enfin, « utiliser Facebook pour pratiquer une médiation numérique« .

Si vous et vos équipes êtes intéressés, rendez-vous le 7 juin!

Sources:

Publicités

Le ministère de la culture publie ses statistiques

©Ministère de la Culture

Le Ministère de la Culture a publié en mars 2012 un « mini » livret sur ses statistiques 2012. On y apprend entre autre que le Musée du Louvre a fait 8 346 000 entrées, que le monument le plus visité en France est l’ Arc de triomphe de l’Étoile avec 1 511 000 entrées, mais aussi et surtout, il y a des statistiques intéressantes à propos des bibliothèques!

L’annuaire statistique de la culture Chiffres clés 2012 paraît, comme chaque année, à l’occasion du Salon du livre de Paris. L’ouvrage s’appuie sur un partenariat avec les directions générales du ministère de la Culture et de la Communication, les établissements publics sous sa tutelle, des services d’autres ministères (Budget, Économie et Industrie, dont Insee, Fonction publique), et de nombreuses organisations professionnelles. Il présente, sous forme de tableaux et graphiques, les statistiques relatives au champ culturel en France (patrimoines, création, enseignements artistiques, technologie de l’information, usages culturels numériques…) et offre les outils de mesure d’une approche transversale des grands thèmes de politique culturelle (usages et fréquentations, emploi, financements).

Cet annuaire est en vente à La Documentation Française 20 euros ou en version light (gratuite) à cette adresse: MINI-chiffres cles-FR-2012-site.pdf

S O M M A I R E

  • Musées 2
  • Monuments historiques 3
  • Archives, bibliothèques 4
  • Spectacles 5
  • Vidéo, cinéma 6, 7
  • Édition de livres 8, 9
  • Disques 10
  • Enseignements artistiques 11
  • Dépenses culturelles 12
  • Dépenses culturelles, pratiques culturelles 13
  • Internet, Emploi 14
  • Sources 15

La biblioblogosphère en ébullition, ou la querelle du Troisième lieu

Les rédacteurs de blogs sur l’avenir et l’évolution des bibliothèques s’agitent et lancent le débat. En effet le concept de « troisième lieu » ne fait pas l’unanimité dans la profession.

Ce concept a pour origine l’idée du fondateur de la chaîne de cafés « Starbucks »: « a third place », un « troisième lieu », entre le domicile et le travail.

©ville-durtal.fr

Et c’est là qu’on comprend la principale pierre d’achoppement de la bibliothèque comme « troisième lieu »: une bibliothèque ne peut en aucun cas être seulement un lieu de détente, voire de consommation. Elle doit être aussi un lieu d’éducation et d’humanisme.

Pour illustrer ce débat, BiblioINNOV vous propose de lire le blog sur livreshebdo du sociologue, enseignant à l’IUT « Métiers du livre » de Nancy, Claude Poissenot, et notamment l’article « Qu’est ce qu’une bibliothèque ?« .

Toujours sur livreshebdo, vous pouvez  aussi vous faire votre avis grâce à l’article « La bibliothèque hyper-lieu » sur le blog de Patrick Bazin, directeur de la BPI.

Enfin, pour vous documenter, nous vous conseillons le dossier très complet de l’Ennsib sur le concept de bibliothèque comme Troisième lieu en France.

Source: livreshebdo.fr

Un excellent article de Louis Burle, Conservateur des bibliothèques, conseiller Livre et Lecture auprès de la DRAC  de la région PACA, sur son blog Livre, lecture et numérique, à propos de la bonne utilisation de Facebook dans vos bibliothèques municipales.

Livre, lecture, numérique et bibliothèques

Les réseaux sociaux

Les digital natives (les 15-25 ans actuellement) ont des pratiques culturelles finalement très éloignées de leur aînés, notamment en terme d’appréhension des outils numériques. Il leur est devenu normal, grâce aux outils de partage communautaire et d’expression sociale, de s’exposer (se montrer), sans prendre d’ailleurs la mesure des difficultés potentielles qu’il y a à confier des données personnelles à une entreprise (mais également au vu et au su de tout un chacun). L’identité numérique prend désormais une importance capitale au point que des sociétés offrent la possibilité de nettoyer (et/ou soigner) son apparence numérique.

Chaque internaute développe sa propre identité numérique, qui est un prolongement de soi virtuel. L’un des biais les plus usités pour développer cette identité sont les réseaux sociaux, principalement Facebook. La communauté des utilisateurs de ce site internet a désormais dépassé les 500 millions de membres à l’échelle de la planète. Leur…

View original post 757 mots de plus

Méditations sur la lecture et le texte, à l’ère du numérique

Dans « La liseuse », Paul Fournel nous parle de la fin d’un monde, celui où le texte était lié invariablement au livre.

©Éditions P.O.L

Car la publication d’un texte exigeait de faire un livre. De la même façon, la lecture d’un livre était celle du texte imprimé dessus, et, acheter un livre revenait donc à acheter un texte.

Or la dématérialisation de l’écrit, à l’heure du numérique, bouleverse ce lien intime entre le livre, le lecteur et le texte. On peut par exemple acheter un texte et le lire et le ranger par l’intermédiaire de sa liseuse.

Plus besoin de livres ? La chose la plus importante est bien le goût de la lecture…

BiblioINNOV vous conseille donc ce roman de Paul Fournel, en version numérique ou imprimé, pour nourrir votre réflexion sur l’équipement en liseuse et autres ebooks de votre bibliothèque municipale !

Vous pouvez  aussi retrouver ici l’interview de l’auteur par Philippe Valet sur FranceInfo

La liseuse, de Paul Fournel est publié aux éditions P.O.L (219 p., 16€)

Source: FranceInfo

L’actualité des bibliothèques

Info-BiblioInnov:  découvrez notre sélection d’articles de presse.

©Istockphoto

Hachette expérimente le prêt d’ebook en bibliothèque

C’est un point délicat, chez Hachette Book Group, alors que depuis avril 2010, l’expérience du prêt de livres numériques en bibliothèque a été tout simplement arrêtée. C’est un programme pilote qui vient d’être lancé, avec une sélection de quelques best-sellers de Hachette Book Group, proposés via deux distributeurs d’ebooks.

La bibliothèque de Grasse: ouverture janvier 2013

Le chantier avance à grands pas derrière les murs d’Antoine-Maure avec une ouverture des locaux réaménagés prévue en janvier 2013. Si tout va bien…

La bibliothèque de Bordeaux-Meriadeck: une nouvelle phase de rénovation

Les fidèles de la bibliothèque Mériadeck avaient déjà survécu à quatre mois de fermeture du bâtiment en 2009. La deuxième phase de la rénovation se profile, avec une nouvelle période de fermeture à la clef, à partir du 18 juin. Explications.

L’inspection générale des bibliothèques distribue ses notes pour 2011

Suite à des inspections réalisées ce rapport expose un certain nombre de bibliothèques et de services communs de documentation. Certains lieux sont montrés en exemple, grâce aux bonnes pratiques qu’ils ont réussi à mettre en place.

Le prêt de livres: bientôt automatisé à Lyon

Emprunter un livre lorsque la bibliothèque est fermée. Voilà qui devrait être bientôt possible à Lyon, où le conseil municipal a validé lundi une demande de subventions au ministère de la Culture pour équiper les bibliothèques de la ville d’un système automatisé.

©librairieheurtebise

La bibliothèque 2.0

Difficile pour un néophyte de savoir ce qu’est une bibliothèque 2.0. Pour faire simple il s’agit de votre bibliothèque sur internet. Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de goodreads (Anglais), librarything (Anglais), babelio (Français) ou lecteurs (Français) ? Le principe est assez simple, prenons le cas de Babelio :

©Skyline-Photo

Partagez votre bibliothèque, vos livres préférés ou vos lectures du moment. Découvrez la lecture ou la critique de vos amis. Dénichez vos prochaines lectures. (Babélio)

 Après avoir ouvert un compte, vous commencez à construire votre bibliothèque virtuelle. Vous l’enrichissez en faisant des résumés, des critiques. Vous pouvez aussi notifier aux personnes qui vous suivent, sur Twitter par exemple, où vous en êtes dans votre lecture, en pouvant même mettre une note. Si vous êtes actifs ou bien que vos lectures intéressent les gens, vous pouvez avoir des commentaires.

Et c’est précisément ici que réside tout l’intérêt. La bibliothèque 2.0 transforme le lecteur à la fois en consultant et en créateur. Le processus de « lecture » n’est plus à sens unique ; les usagers participent ainsi à un réseau d’échange d’informations.

Il s’agirait donc d’une version amélioré du « bouche à oreille », sauf qu’ici rien ne se perd ou n’est transformé.

Par ailleurs, ces sites ne possèdent pas seulement un intérêt pour les lecteurs mais aussi pour les bibliothèques. En effet, les critiques et les notes des lecteurs peuvent être une bonne source d’information pour valoriser leur OPAC.

Pour une présentation de la Babelthèque de Babelio vous pouvez lire un de nos précédents billets : Découvrez Babelthèque


Mettre en valeur ses espaces: prenons l’exemple de la BU de Laval (Québec)

Métamorphose de la bibliothèque universitaire de Laval (Québec).

L’objectif  est d’offrir un lieu vivant, intellectuellement stimulant, qui permette aux  abonnés de découvrir davantage les services et les outils mis à leur disposition. Un bon exemple pour  la fidélisation des abonnés et la conquête de nouveaux publics.

Découvrez aussi le site de la BU de Laval

Comment rendre votre bibliothèque plus attrayante?

Voici quelques suggestions d’idées à mettre en place dans vos établissements.

Promotion de la littérature

 – Sur le très joli site Livralire (association loi 1901 basé à Chalon-sur-Saône), plusieurs rubriques intéressantes pour vos établissements, notamment la Boîte à idées, où sont « données et échangées des pistes concrètes d’organisation, d’aménagement, d’animation allant d’un détail à une action conséquente « . N’hésitez pas à faire partager vos idées et expériences!

biblioblog  privessionnel

– A consulter, sur Bibliobsession, l’article Trois idées simples pour des bibliothèques plus accueillantes. Nous vous en donnons ici la principale: faites participer vos lecteurs aux achats de votre bibliothèque grâce au Shopping Book!

Shopping book: « Vous choisissez, nous achetons »

Info obtenues par l’intermédiaire de Caroline Brouillard travaillant à la Bibliothèque Place des Fêtes à Paris. En cliquant sur ce lien, vous trouverez le retour d’expérience de cette innovation.

Idée à creuser que celle des bibliothèques participatives!

Sources:

Colloque international: 58e congrès de l’ABF

©Congres 2012

Le 58e congrès de l’ABF aura lieu du 7 au 9 juin à Montreuil sur le thème La bibliothèque, une affaire publique.

picto Le programme
picto Formulaire d’inscription

Le 2 mars 2012, l’ABF lance son manifeste :
La bibliothèque est une affaire publique

picto Le manifeste
picto Le communiqué de presse

Toutes les info sur abf.asso.fr

%d blogueurs aiment cette page :